logo   titre.gif (5875 octets)
 
Quick search:

-> Go

Order a result
Our policy
Our Goals

Why do you need us?

Disclaimer
Mailing-list

Biosoluce - Best of the best, clique vite !
 

cliquez pour agrandir
"Printemps" par Pierre-Auguste Cot, 1873, Appleton Museum of Art, Floride
Photo : Domaine public
Démon de midi ?
La différence d’âge idéale entre un homme et une femme est de 11 ans

“ Onze ans, cinq mois et un jour exactement ”, c’est, si l’on en croit un chercheur américain, la différence d’âge idéale qui doit doit séparer un homme de sa compagne dans un couple. Le chiffre peut étonner dans le contexte moderne, voué au mariage "romantique" et à l’égalité dans le couple, mais c’est pourtant bien ce qui ressort d’une étude menée pendant plus de quatre ans sur plus de 3000 couples. “ Preuve que l’équilibre passe parfois par un déséquilibre apparent ” explique le doyen de l’Université d’Amparh lui-même très satisfait de son remariage avec une ancienne étudiante.
Surprise supplémentaire, une association féministe n’a pas hésité à faire part de sa satisfaction en constatant la valeur réciproque de ce chiffre : “ Cela reste vrai dans les deux sens ! ” fanfaronne Édith Crégnier de la FFFLE. En effet, peu importe l’identité sexuelle du membre le plus âgé du couple, c’est bien le chiffre qui compte, à quelques jours près : 11 ans, 5 mois et 1 jour si c’est l’homme qui est plus âgé, 11 ans, 2 mois et 10 jours si c’est la femme qui l’est.

Cette étude, on s’en doute, fut un travail de recherche lourd et complexe, car si la différence d’âge entre deux personnes est un chiffre arithmétique simple à calculer, il n’en va pas de même de la qualité d’un couple qui est une variable relativement difficile à évaluer et partiellement subjective. Les paramètres retenus ont été : la perception du bonheur conjugal par chaque membre du couple et l’environnement proche, les frustrations ou les satisfactions personnelles exprimées par chacun face à sa vie de couple, la confiance mutuelle, la capacité à ménager liberté individuelle et activités communes, la vision que chacun porte sur l’avenir de son couple, la bonne connaissance que chaque membre du couple a de la biographie et des passions de l’autre mais aussi des paramètres plus objectifs tels que la prospérité économique du ménage ou la réussite scolaire des enfants. Une correction des données recueillies a été réalisée en partant du principe que certaines incohérences entre les témoignages prouvaient à l’évidence une part de mauvaise foi, un problème d’équilibre des forces ou bien encore un défaut de communication au sein du couple. L’indice tiré de ces recherches, nommé copulo (CPL), qui intéresse apparemment d’autres laboratoires, est une échelle logarithmique potentiellement infinie. Le couple de qualité médiane est évalué à 100CPL, un couple médiocre a un score d’environ 60CPL, un couple d’une harmonie enviable dépasse quand à lui les 120CPL.

Le record absolu à ce jour est de 132CPL, détenu par un couple dont l’homme a précisément 11 ans, 5 mois et 1 jour de différence avec la femme. L’équipe qui menait la recherche a pu constater que les couples ayant les écarts d’âge les plus proches de celui-ci détenaient généralement des scores dépassant la moyenne et même situés, dans 45% des cas, au dessus de 112CPL et dans 15% des cas, au dessus de 125 ! Les performances restent assez nettes entre +10ans et +12 ans mais s’estompent sensiblement lorsque l’écart d’âge est moindre ou supérieur.
Comme nous le disions au début de cet article, le bilan est clair : c’est bien lorsque la différence d’âge entre les conjoints est de 11 ans que l’indice CPL monte le plus haut.

Il ne reste plus à la recherche qu’à comprendre les raisons d’un tel résultat. Quête de jeunesse pour celui qui est le moins jeune, quête de sagesse et d’expérience pour l’autre ? Besoin, pour que chacun laisse une place à l’autre, de ne pas avoir les mêmes problèmes ou les mêmes attentes en même temps ? Une nouvelle étude devrait permettre d’affiner ces premiers résultats.


imprimez cette pageImpression de cet article
 

Jocelynn Zoe Charming
Biologiste émérite, ancienne reine du lycée dans le Minnesotta. De cette première carrière, elle conserve un sourire éclatant, un goût pour la beauté et la bonne santé et de longs cheveux blonds.


Publicité

 

Twitter Facebook

 
 
Toutes nos rubriques : Accueil Actualité Anthropologie Automédication Biologie Développement durable Diététique Économie Épidémiologie Ethologie Gender studies Génétique Neurologie Parasitologie Physique Santé Sciences de l’éducation Sport Théologie Théorie du complot Ufologie Zoologie Liens externes
 
Who we are | Press | How we work | How you can help | My Account |